CHARTE DE VALEURS ET D’INTENTION.

 

PRÉAMBULE

Aujourd’hui, le monde s’interroge sur les dérèglements climatiques et l’avenir de la planète.

Les responsables politiques doivent prendre des décisions majeures pour limiter notre impact néfaste

sur l’environnement, encourager toutes les innovations vertueuses et réduire les inégalités économiques

dans le monde. Les scientifiques doivent trouver des alternatives aux énergies fossiles qui aggravent

l’effet de serre, découvrir des solutions pour potabiliser l’eau, nourrir et soutenir les populations les plus fragiles, les accompagner vers plus d’autonomie etc...

À une échelle bien plus modeste, je pense que dans notre vie quotidienne, chaque geste compte.

Dans nos choix même les plus anecdotiques, il y a toujours une option plus vertueuse et si elle ne nous prive pas beaucoup matériellement, elle est souvent plus satisfaisante moralement ; acheter directement ses produits

à un producteur, renoncer à utiliser sa voiture quand on peut trouver un transport moins polluant, économiser

nos ressources chaque fois que c’est possible, réparer des objets qui ne sont pas encore au bout de leur vie etc... Chacun peut réduire, à son échelle, son empreinte écologique, trouver des alternatives propres et fédérer

autour de soi cette prise de conscience et cette envie de vivre en meilleure harmonie avec son environnement naturel et humain. Dans ma démarche créative comme dans ma vie personnelle, je poursuis les mêmes objectifs et j’utilise les mêmes dispositifs : consommer moins et mieux, limiter les transports, éviter autant que possible

de jeter et donc de polluer l’atmosphère, la terre ou l’eau. Cette attitude du «geste conscient», je la privilégie

aussi parce que j’aime que les objets aient une longue vie. J’aime les réutiliser, les repriser, les réparer,

les réincarner. J’aime l’idée de les sauver. Je veux leur offrir une deuxième chance avec poésie et humour,

pour donner envie aux gens de consommer autrement. Je veux entraîner avec moi les gens vers des stratégies vertueuses et créatives en leur montrant les objets sous un éclairage différent. Je pense qu’il y a de multiples façons de vivre mieux avec moins, de pratiquer «la sobriété heureuse» comme la revendique Pierre Rhabbi ;

vivre une vie simple, mais pleine de fantaisie et de créativité.

 

PRINCIPES ET VALEURS :

• La santé personnelle et publique est un capital qu’il faut protéger.

• L’environnement, la terre, l’eau, l’air sont des richesses qu’il nous faut connaître et préserver.

• Le respect mutuel doit être la règle dans nos relations avec les autres.

• La générosité doit être le moteur principal, l’envie de partager des choses et des idées.

• La sobriété heureuse pour mieux vivre avec moins, doit être un objectif et une philosophie de vie.

 

ACTIONS : LIMITER SON IMPACT ENVIRONNEMENTAL SANS LIMITER SA CRÉATIVITÉ.

• Réduire voire éliminer l’usage des énergies fossiles. Privilégier le locavore, les circuits courts.

Réduire les transports chaque fois que c’est possible.

• Recycler pour éviter d’incinérer et tendre vers le Zéro déchet. Économiser les énergies et les ressources,

repriser, réparer, réutiliser.

• Donner l’envie, faire sourire, impulser l’énergie de trouver de beaux et bons gestes. Ne pas culpabiliser,

ne pas être défaitiste ni pessimiste. Rester inventif et encourager toutes les bonnes volontés.

• Lutter contre l’uniformisation, permettre à chacun de trouver sa solution pour que tous se sentent acteurs.

• Collaborer pour apprendre des autres, donner aux autres et trouver de nouvelles options ensemble.

• Donner une seconde vie aux choses, à la matière et aux objets. Révéler l’âme, la face cachée,

les sens multiples, la «boddhéité» des objets.

• Regarder les objets de notre société autrement, détourner leur usage, les revaloriser, les revitaliser,

les réenchanter.